IMG-LOGO
Accueil À la Lutte La chambre d’accusation rejette la demande de mise en liberté provisoire de Rachid Nekkaz
Publié le : 11 Novembre, 2020 - 15:35 Temps de Lecture 2 minute(s) 423 Vue(s) Commentaire(s)

La chambre d’accusation rejette la demande de mise en liberté provisoire de Rachid Nekkaz

IMG

La justice algérienne refuse de libérer Rachid Nekkaz. La chambre d’accusation près la Cour d’Alger (Ruisseau) a rejeté, ce mercredi 11 novembre 2020, la demande de mise en liberté introduite, le 19 octobre dernier, par le Collectif de défense de l’opposant politique, alerte Me Chohra Abdelkadir.

Incarcéré au centre pénitentiaire de Koléa depuis près de 12 mois, Rachid Nekkaz reste donc en prison, malgré les plaidoiries de ses avocats qui ont, chacun leur tour, démontré que la détention de celui-ci est « arbitraire», affirme Me Zoubida Assoul. «Nous avons demandé à la chambre d’accusation de, seulement, appliquer la loi, notamment au vu des dépassements commis dans son dossier, entre autres, sa détention préventive qui a été prolongée de quatre mois supplémentaires, alors que les délais stipulés par le code de procédures pénal ont été dépassés», dénonce l’avocate au micro de nos confrères de Tariq News.

Arrêté le 4 décembre 2019, à la suite d’une vidéo postée sur sa page Facebook où il s’est exprimé sur le scrutin du 12 décembre dernier, sur le gaz de schiste et les marches populaires, le responsable du parti non agréé Mouvement pour la jeunesse et le changement (MJC) et ancien candidat à la présidentielle avortée du 4 juillet 2019, a été placé en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, pour plusieurs chefs d’inculpation dont «atteinte à l’unité nationale, incitation de citoyen à prendre les armes et attroupement et agression physique».

Son Collectif de défense fera appel en date du 12 juillet, auprès de la chambre d’accusation. Cette dernière statuera le 29 du même mois et décide de maintenir les charges en envoyant le dossier en criminelle, en attendant la programmation de la date du procès.

Laissez un commentaire