IMG-LOGO
Accueil À la Lutte La direction et les instances de l'UGTA fidèles à leur ligne anti-travailleurs
Publié le : 30 Novembre, 2019 - 12:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 616 Vue(s) Commentaire(s)

La direction et les instances de l'UGTA fidèles à leur ligne anti-travailleurs

IMG

L'UGTA appelle à une marche pour le Samedi 30 novembre 2019 non pas pour soutenir les préoccupations des travailleurs en matière de retraite, de chômage et de pouvoir d'achat, mais pour "protester contre l'ingérence étrangère" .

Les travailleurs et les syndicalistes de base, auraient cru à la sincérité de cette protestation si l'UGTA n'avait pas, en 2001, applaudi, au nom de la "modernisation de l'économie algérienne", l'accord d'association avec l'Union Européenne qui donne à cette dernière un droit de regard sur la gouvernance en Algérie (Le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux de l’Homme, tels qu’énoncés dans la déclaration universelle des droits de l’homme, inspire les politiques internes et internationales des parties et constitue un élément essentiel du présent accord-article 2 de l'accord).

Les travailleurs et les syndicalistes de base, auraient cru "au patriotisme" de cet appareil si ce dernier avait protesté lorsque le gouvernement avait reconnu par la bouche du ministre de l'énergie que le projet de loi (sur les hydrocarbures) « a été élaboré après une concertation avec les cinq plus grandes compagnies pétrolières internationales », (Ennahar & TSA 07 octobre 2019).

Les travailleurs et les syndicalistes de base, auraient cru "au patriotisme" de cet appareil si ce dernier avait réagi lorsque ce même gouvernement avait annoncé par le biais du ministre des finances que «l’Algérie a sollicité l’expertise de la Banque mondiale afin d’élaborer au mieux (la) réforme des subventions" (lexpression 26 novembre 2019) dont le but réel et de les supprimer faisant des travailleurs aux revenus moyen et modeste et des retraités les principales victimes.

Les travailleurs et les syndicalistes de base, auraient cru "au syndicalisme" de cet appareil obsolète s'il avait pris une position claire contre le projet du gouvernement de remettre en cause les droits acquis des travailleurs en matière d'âge et de pension de retraite. Comment l'UGTA peut-elle être s'y opposer alors que la suppression, en 2016, de la retraite sans condition d'âge et de la retraite proportionnelle est intervenu à sa demande?

Les travailleurs et les syndicalistes de base, auraient cru à la sincérité de ces syndicalistes d'un temps révolu s' ces derniers avaient pris position contre le projet de loi de finances qui renforce l'austérité anti travailleurs et anti retraités instaurée par les 4 dernières lois de finances , toutes soutenues par l'UGTA.

Pour toutes ces raisons, les travailleurs et les syndicalistes de base ne doivent pas suivre l'appel démagogique de l'UGTA à la marche du 30 novembre 2019. La place des travailleurs est au milieu de leur peuple pas avec la 3issaba.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.