IMG-LOGO
Accueil À la Lutte La militante Fatiha Briki, poursuivie pour ''délit de solidarité'', encourt la peine capitale
Publié le : 14 Décembre, 2021 - 10:07 Temps de Lecture 1 minute(s) 1218 Vue(s) Commentaire(s)

La militante Fatiha Briki, poursuivie pour ''délit de solidarité'', encourt la peine capitale

IMG

Arrêtée puis libérée après six jours de garde à vue, mi- juin dernier, la militante des droits humains Fatiha Briki placée depuis, sous contrôle judiciaire, a été auditionnée dans le fond, dimanche 14 décembre, par le magistrat instructeur prés le tribunal de Sidi M'hamed (Alger).

La militante est poursuivie pour “trois chefs d'inculpations en criminel passibles de la peine de mort et de quatre en pénal”, indique son avocat Me Said Zahi. Fait inédit dans les annales judiciaires, car les accusations portées à l'encontre de la militante en vertu du très controversé article 87-bis du code pénal, reposent sur les actions de solidarité auxquelles cette enseignante retraitée en biologie à l'université de Blida, prenait part, au profit des détenus d'opinion et de leur familles. Des actions qui, rappelons-le, étaient organisées dans le cadre du “Collectif national pour la libération des détenus (CNLD)”, mis en place par une vingtaine de militants, avocats, journalistes, enseignants, dés les premiers mois du Hirak en 2019.

D'autres militants risquent de connaitre le même sort. Nassima Laib et Zahir Bouguermouh en l'occurence, auditionnés hier, par le magistrat instructeur près le tribunal de Sidi M'hamed pour avoir organisé des opérations de solidarité en faveur des détenus d'opinion et de leurs familles.

Laissez un commentaire