IMG-LOGO
Accueil À la Lutte La répression du pouvoir continue : un jeune de Azzazga arrêté à Oran
Publié le : 25 Novembre, 2021 - 13:13 Temps de Lecture 1 minute(s) 1064 Vue(s) Commentaire(s)

La répression du pouvoir continue : un jeune de Azzazga arrêté à Oran

IMG

Après que le haut conseil de sécurité (HCS) a classé, le 19 mai dernier, le MAK comme “organisation terroriste”, une vague d'arrestation s'est abattue sur le pays. Les personnes visées sont pour beaucoup des militants originaires de la région de Kabylie.

Au total, une quarantaine de personnes à qui on a collé l'étiquette de “militant du MAK” et par conséquent “terroriste”, a été arrêtée depuis le mois d'août dernier.

Journalistes, enseignants, professeurs et même de simples citoyens...personne n'échappe à la machine répressive du pouvoir qui, en plus d'arrêter à tout-va, use également de ses relais, les chaines de télé privées, qui se sont empressés de jouer son jeu de propagande, au point d'oublier les règles de la déontologie.

Dernier fait en date, l'arrestation ce jeudi, par la police de Ain Turk à Oran, de Jugurtha Malla dit Juba.

Qualifié de “terroriste” par certains médias Ennahar, Chorouk et El Hayat en l'occurence, et ce, au mépris du droit à la présomption d'innocence, l'homme qui est originaire de la ville de Azzazga (wilaya de Tizi Ouzou), est, en effet, accusé d'appartenance au MAK, chargé de la communication du mouvement.

À l'instar de dizaines d'autres interpellés, il sera transféré vers Alger, où il sera présenté devant le procureur de la République du pôle judiciaire spécialisé antiterroriste du tribunal de Sidi M'hamed.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.