IMG-LOGO
Accueil À la Lutte L’affaire remonte à deux ans : Mohcine Belabbas entendu par la gendarmerie nationale
Publié le : 28 Juin, 2020 - 15:35 Temps de Lecture 2 minute(s) 1859 Vue(s) Commentaire(s)

L’affaire remonte à deux ans : Mohcine Belabbas entendu par la gendarmerie nationale

IMG

Le président du parti Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a été entendu, ce dimanche 28 juin 2020, par la gendarmerie nationale.

L’affaire qui remonte à «plus de deux», concerne «la poursuite des investigations suite à un accident de travail survenu sur le chantier d’une construction lui appartenant». «Je me suis présenté, aujourd’hui, devant des officiers de la gendarmerie nationale qui m’ont informé, sur place, de l’objet de la convocation, à savoir, la poursuite des investigations entamées, il y a près de deux ans, suite à un accident de travail survenu dans ma construction», affirme-t-il sur sa page Facebook officielle. Et d’ajouter : «les officiers ont tenu à préciser que j’avais le droit de refuser l’audition. J’ai décidé, en toute liberté , d’obtempérer à l’interrogatoire.»

Pour rappel, Mohcine Belabbas avait révélé, lors de son passage, jeudi 25 juin, dans l’émission «Offshore», présentée par Lynda Abbou sur Radio M, avoir reçu, plutôt dans la journée, une convocation de la gendarmerie nationale et qu’«il devrait s’y rendre vendredi matin». Dans la soirée, «deux gendarmes se présentent chez lui et lui demandent de ne pas se présenter vendredi au siège de la gendarmerie». «À l’instant, deux gendarmes se sont présentés à mon domicile et m’ont demandé de ne pas me présenter demain (vendredi) au siège de la gendarmerie nationale et de le faire dimanche. Je leur ai demandé de me remettre une convocation officielle, car certaines chaînes de désinformation vont dire que j’ai refusé de m’y rendre, ils m’ont répondu qu’ils n’avaient pas de convocation et que mon audition demain était impossible», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Laissez un commentaire