IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Le Maroc s'attaque à nouveau à l'Algérie
Publié le : 16 Juillet, 2021 - 20:02 Temps de Lecture 2 minute(s) 1136 Vue(s) Commentaire(s)

Le Maroc s'attaque à nouveau à l'Algérie

IMG

Le Maroc s'est une nouvelle fois attaqué à l'Algérie. C'est le représentant diplomatique du royaume chérifien à l'ONU, qui cette- fois, en est à l'origine, selon un communiqué du ministère des affaires Etrangères et de la Communauté Nationale à l'Etranger qui condamne énergiquement cette ”dérive particulièrement dangereuse”.

En effet, Omar Hilal s'en est prit encore une fois à l'Algérie, en distribuant à tous les pays membres du Mouvement des Non-Alignés “une note officielle dont le contenu consacre formellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu ''droit à l’autodétermination du peuple kabyle'' qui, selon ladite note, subirait ''la plus longue occupation étrangère''”, dénonce le ministère des AE algerien dans un communiqué publié ce vendredi 16 juillet.

“Cette double assertion vaut reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la ''décennie noire''”, estime le département de Ramatan Lamamra.

La qualifiant d' “aventuriste, irresponsable et manipulatrice”, le ministère des AE affirme que cette communication du royaume chérifien relève ” d'une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la nation algérienne.”

“Elle constitue une violation flagrante du droit international et de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine”, ajoute-t-il.

Enfin, tout en condamnant cette “dérive particulièrement dangereuse, y compris pour le Royaume du Maroc lui-même dans ses frontières internationalement reconnues”, le ministère des AE demande “une clarification de la position définitive du Royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême”.

Il va sans dire que cette enième attaque du Maroc à l'endroit de l'algérie, intervient à la suite de la récente déclaration du chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, lors d'une conférence ministérielle du mouvement des pays non alignés où il avait affirmé que “dans le Sahara occidental, le regain de tensions dans le conflit militaire entre le royaume du Maroc et le Front Polisario mérite une attention accrue de la communauté internationale, a souligné le ministre algérien des Affaires étrangères lors de son allocution pendant la conférence. Nous appelons donc le Secrétaire général des Nations unies d'accélérer la nomination de son envoyé spécial et de lancer un processus politique crédible entre les deux parties dans le but d'atteindre une solution politique juste et durable permettant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, membre fondateur de l'Union africaine.”

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.