IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Le procès du journaliste Saïd Boudour renvoyé au 13 octobre
Publié le : 15 Septembre, 2020 - 16:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 32 Vue(s) Commentaire(s)

Le procès du journaliste Saïd Boudour renvoyé au 13 octobre

IMG

Il avait révélé, en mai 2018, l’arrivée d’un chargement de 701 kilos de cocaïne au port d’Oran.

Prévu pour ce mardi 15 septembre, le procès du journaliste et militant des droits humains, Saïd Boudour, vient d’être renvoyé pour la troisième fois consécutive, par le tribunal d’Oran, au 13 Octobre prochain, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Le journaliste est poursuivi selon la justice algérienne pour «menaces et tentative d’extorsion de fonds dans le cadre d'une affaire de chantage présumée contre un particulier et outrage aux institutions de l’État».

Pour les avocats de la défense,«il s’agit d'un dossier monté de toutes pièces pour réduire au silence le cyber- journaliste qui menace des intérêts occultes».

Pour rappal, Saïd Boudour a été arrêté le 6 octobre 2019 et placé en liberté provisoire, avant que le parquet n’introduise un appel auprès de la chambre d’accusation qui décidera, le 15 du même mois, de «placer le journaliste sous mandat de dépôt». Une décision qui, faut-il le souligner, ne sera jamais notifiée au journaliste.

À l’origine de l’affaire de Kamel El Bouchi, Saïd Boudour a été arrêté une première fois, le 1er juin 2018, soit un mois après avoir révélé l’arrivée au port d’Oran, d’un chargement de 701 kilos de cocaïne. Il sera relâché quatre jours plus tard, mais reste toutefois témoin dans l’affaire.

Laissez un commentaire