IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Les étudiants de la faculté de médecine d’Alger protestent contre les conditions de la rentrée...
Publié le : 22 Décembre, 2020 - 19:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 860 Vue(s) Commentaire(s)

Les étudiants de la faculté de médecine d’Alger protestent contre les conditions de la rentrée universitaire

IMG

Alors que la bataille contre la pandémie du coronavirus bat son plein, les étudiants de la faculté de médecine d’Alger ont observé, ce mardi 22 décembre 2020, un mouvement de protestation contre ce qu’ils qualifient de «décisions irréfléchies», prises pour cette rentrée universitaire 2021-2022.

Les manifestants dénoncent, en premier lieu, l’absence de mesures de prévention contre la pandémie du coronavirus, entre autres, la surpopulation dans les salles de cours et les amphithéâtres. Mais ils protestent principalement contre la tenue des examens théoriques sans la pratique. *«Nous avons décidé de nous réunir aujourd’hui pour protester contre les décisions aléatoires et irréfléchies de l’administration qui nous oblige, cette année encore, à passer des examens théoriques sans la pratique, ce qui est impossible pour beaucoup de spécialités, la gynécologie entre autres, ou encore la pédiatrie», déclare Zahra, une étudiante en cinquième année, pour l’Avant-Garde Algérie.

Lui emboîtant le pas, Haithem, un autre étudiant en cinquième année déplore «la qualité de formation par la suppression des stages pratiques». Quand à leur camarde Sabrina, le transport pose également «un sérieux problème particulièrement pour les étudiants qui résident dans d’autres wilayas du pays et qui n’ont pas les moyens de faire la navette chaque semaine en empruntant le transport privé».

Lors de leur rassemblement, les étudiants ont dénoncé aussi par la mème occasion «l’utilisation de l’administration du motif de la Covid-19 afin de raccourcir le nombre de semaines d’étude des modules ou pour annuler les stages pratiques». «Une aberration» pour les concernés, qui craignent pour «l’avenir de leur formation sans stages pratiques».

Il est à souligner qu’une réunion entre les représentants des manifestants et un responsable de la faculté de médecine a eu lieu en début d’après-midi mais qui n’a finalement abouti à rien de concret, selon des sources au fait du dossier. Cependant, une autre rencontre avec le chef du département de médecine de la faculté est prévue pour demain, où il sera question de trouver un terrain d’entente qui satisferait les deux partie.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.