IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Les islamistes s’attaquent à Hicham Boudaoui après son déplacement avec l’OG Nice en Israël
Publié le : 10 Décembre, 2020 - 23:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 661 Vue(s) Commentaire(s)

Les islamistes s’attaquent à Hicham Boudaoui après son déplacement avec l’OG Nice en Israël

IMG

La sphère bleue est en ébullition ! Le déplacement du jeune international algérien qui évolue à l’OGC Nice (Ligue1- France), Hicham Boudaoui, à un match de football en Israël a, en effet, provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Certains se sont même l’ont même accuser d’«encourager la normalisation des relations avec l’État sioniste !».

La polémique prend de l’ampleur d’autant que même certains chefs de partis politiques islamistes en l’occurrence, s’y mettent. Le premier à avoir réagi est le président du mouvement de la société de la paix (MSP), Abderazak Makri, qui a déclaré, ce jeudi 10 décembre 2020, sur sa page Facebook que «les réactions des Algériens contre la normalisation exprimées dans le cas de Boudaoui sont honorables et montrent la tendance dominante envers la cause palestinienne dans notre pays». Le président du MSP ira jusqu’à accuser, à demi-mot, le joueur d’avoir privilégié ses «ambitions personnelles», au détriment de «la cause palestinienne», rappelant comme il dit «nos héros sportifs qui ont su résisté et n’ont pas été affaiblis par leurs ambitions personnelles, comme: Fathi Noreen, Zakaria Chentouf, Maryam Ben Moussa et d'autres».

Pis, Abderrazak Makri poussera la vindicte à son extrême en affirmant que l’affaire de Boudaoui a révélé «l’existence d’une minorité sionisée qui a l’audace de justifier l’injustifiable» et qu’il s’agit là de «la plus vile des trahisons».

L’ancien candidat à la dernière élection présidentielle, Abdelkader Bengrina, a pour sa part, qualifié le déplacement de Hicham Boudaoui en Israël, de «pêché» et que le joueur «devait présenter ses excuses». Le déplacement de Hichem Boudaoui en Israël qui, rappelons-le, s’inscrit dans le cadre de la dernière journée de la phase de poule de la ligue Europa, n’a pas fait que des mécontents, puisque bon nombre de militants ont exprimé leur solidarité avec le joueur, le journaliste Mehraz Rabia entre autres.

Ce dernier a, en effet, dénoncé le «lynchage» du footballeur Algérien sur les réseaux sociaux notamment. «Certains Algériens sont plus palestiniens que les palestiniens eux-même», fustige-t-il, tout en rappelant à ceux qui ont la mémoire sélective que «le gouvernement de Fatah lui-même traite avec Israël», et que «les palestiniens travaillent et vivent dans les territoires occupés».

Plus acerbe vis-à-vis de ceux qui sont tombés à bras raccourcis sur le jeune joueur, Merhaz Rabia estime que «nous avons cette obsession de faire les Che Guevara quand il s’agit de parler d’autres pays, alors même que chez nous, nous subissons l’injustice, les inégalités et la répression continue dans un pays donneur de leçons».

Il ne s’agit pas là de la normalisation avec l’État sioniste mais du lynchage que subi le jeune joueur originaire de Bechar. Ce dernier, tenu par son contrat avec l’OG Nice, ne peut refuser un tel déplacement important pour son club, estime le militant politique Mourad Amiri. «Abdallah Jabar, Shadi Shaban, Rami Hamadeh et Mohammed Darweesh sont des joueurs de l'équipe Nationale Palestinienne qui ont évolué pour certains, ou évoluent toujours dans le championnat Israélien. Boudali est un joueur professionnel. Il n’a fait que honorer son contrat. Laissez le tranquille ! », insiste Mourad Amiri.

Laissez un commentaire