IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Les trois militants de Tamanrasset condamnés à une année de prison ferme
Publié le : 14 Octobre, 2019 - 23:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 1535 Vue(s) Commentaire(s)

Les trois militants de Tamanrasset condamnés à une année de prison ferme

IMG

Après la vague d’arrestations et d’emprisonnements dans le nord, le pouvoir et ses appareils répressifs se sont tournés, depuis quelques jours, vers la région du sud. Interpellés par la police dans la ville de Tamanrasset, lors d’une action organisée, hier, samedi, contre le nouveau projet de loi sur les hydrocarbures, les trois militants les plus actifs du mouvement populaire dans cette ville de l’extrême sud ont été condamnés, aujourd’hui, à «une année de prison ferme», indiquent des militants de la région, joints par téléphone.

Il s’agit du militant Dahmane Zennani, l’un des fondateurs du Mouvement Ma Frat (ce n’est pas fini!), qui s’est opposé au projet de l’exploration du gaz de schiste à In Salah et l’un des leaders du mouvement populaire du 22 février dans sa région ainsi que Ahmed Boukhari et Ben Mensouri Yacine, deux autres militants très actifs et amis proches de Zennani.

Accusé d’«attroupement non armé», ils ont été placés, hier, en garde à vue au niveau de la sûreté de la wilaya avant d’être présentés, aujourd’hui, à la justice.

Si Zennani a été interpellé pendant la manifestation, ce n’est pas le cas pour les deux autres. Ahmed Boukhari et Ben Mensouri Yacine ont été retenus dans le commissariat où Zennani était détenu, après s'être informés sur les raisons de son interpellation.

Laissez un commentaire