IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Lutte contre le Covid : des dons humanitaires ''bloqués'' depuis 3 mois à l'aéroport d'Alger
Publié le : 20 Décembre, 2021 - 12:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 515 Vue(s) Commentaire(s)

Lutte contre le Covid : des dons humanitaires ''bloqués'' depuis 3 mois à l'aéroport d'Alger

IMG

Alors que l'Algérie fait face à une quatrième vague de la pandémie du coronavirus avec le nouveau variant Omicron, des dons humanitaires destinés aux malades du Covid de la 3e vague sont toujours bloqués à l'aéroport d'Alger. C'est ce que fait, dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, le président de l'association “Medical Hope”, le Dr Merouane Messekher.

“Nous avons envoyé 123 concentrateurs d’oxygène, 37 colis de masques chirurgicaux et FFP2, 179 colis de produits pour les brûlés et d'autres dons destinés aux victimes des incendies qui ont ravagé plusieurs régions du pays en été dernier, la Kabylie notamment", indique le Dr Messekher.

"L'ensemble des dons est bloqué à l’aéroport d’Alger depuis plus de 3 mois à cause des démarches douanières. Nous avions pourtant obtenu l’autorisation du ministère de l’industrie pharmaceutique en Algérie avant le départ de ces dons de Toulouse. Nous avions également prévenu l’Ambassadeur d’Algérie en France ainsi que le Consul d’Algérie à Toulouse de notre opération humanitaire pour que tout soit fait dans les règles", déplore-t-il.

Soulignant le caractère "humanitaire" de l'opération, le Dr Messekher est, par ailleurs, interloqué par le fait qu'aujourdhui, la compagnie Air Algérie demande à leur partenaire à Alger, l'association Winnelka en l'occurence, de "s'acquitter d'un montant de plus de deux millions de dinars de frais de magasinage, si l'on veut faire sortir les dons”.

À cet effet, le président de l'association Medical Hope, lance un appel aux hautes autorités du pays, afin d' "autoriser notre association partenaire à Alger, WINNELKA, à faire sortir l’ensemble des dons en urgence d’autant plus que l’Algérie est frappée par une nouvelle vague Covid19", conclut-il.

Laissez un commentaire