IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Marche des retraités et radiés de l’ANP : répression, arrestations et plusieurs personnes sou...
Publié le : 18 Mars, 2021 - 15:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 554 Vue(s) Commentaire(s)

Marche des retraités et radiés de l’ANP : répression, arrestations et plusieurs personnes sous mandat de dépôt

IMG

Plusieurs centaines de retraités et radiés de l’ANP ont été violemment réprimés par les forces anti- émeutes hier (mercredi), dans la localité de Bentalha, 25 km au sud de la capitale. Une centaine de personnes au moins a été interpellée, dont 27 ont été placés sous contrôle judiciaire et 19 autres sous mandat de dépôt, indique la coordination nationale des retraités et radiés de l’ANP.

En effet, après plusieurs mois d’accalmie, les retraités et les radiés de l’ANP, «victimes des promesses non tenues de l’armée algérienne», ont décidé de revenir à la charge, en organisant une marche pacifique depuis la localité de Bel Talha vers Alger, mais le mouvement a été violemment réprimé par les forces anti-émeutes, à coup de matraques et de gaz lacrymogène. Plusieurs blessés sont à déplorer mais aussi des arrestations par dizaines qu’on a dispatchés sur plusieurs commissariats et tribunaux, «106 à El Harrach, 49 à Hussein Dey et 15 à Bir Mourad Rais», affirme dans un communiqué la coordination nationale des retraités et radiés de l’ANP. Présentés devant le procureur de la République, «27 ont été placés sous contrôle judiciaire et 19 autres sous mandat de dépôt»*, déplore-t-elle.

Au même moment, le ministère de la défense publie un communiqué où il annonce la révision de certains articles du code des pensions militaires «afin de permettre à plusieurs catégories d’anciens militaires, l’examen et la régularisation de leurs dossiers déposées au niveau de ses services». Une affirmation que la coordination nationale des retraités et radiés de l’ANP a catégoriquement démenti, dans un communiqué publié sur sa page Facebook quelques heures plus tard, «accusant le MDN de vouloir travestir la vérité» et de «duper l’opinion publique». Aussi, ont-ils décidé de «rejoindre le mouvement du Hirak», tout en annonçant «l’organisation d’une manifestation nationale dans les prochaines jours».

Laissez un commentaire