IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Mohamed Abbasse, l'enseignant mozabite qui subit le racisme des autorités à Ghardaïa
Publié le : 26 Mai, 2023 - 10:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 755 Vue(s) Commentaire(s)

Mohamed Abbasse, l'enseignant mozabite qui subit le racisme des autorités à Ghardaïa

IMG

L’affaire remonte à plus de trois mois, mais elle continue de susciter l’indignation de l’opinion publique locales qui dénonce des «actes d’intimidations», pures et simples.

En effet, on se souvient de l’histoire de cet enseignant Mozabite, arrêté le 8 mars 2023, par les éléments de la brigade de recherche et d’investigation relevant de la sûreté de wilaya de Ghardaïa.

Mohamed Abbasse, professeur en histoire-géographie, avait écrit à l’entête d’un sujet d’examen ‘’Taghardayt’’ à la place de Ghardaïa et ‘’At Bergan’’ au lieu de Berriane, qui ne sont que les noms originaux berbères de ces deux localités avant qu'ils ne soient arabisés par le régime algérien après l'indépendance.

Cet acte a provoqué une vague de réactions qualifiées de «racistes» sur la toile et conduit à l’arrestation «arbitraire» et «injustifiée» du professeur.

Et bien qu’il soit libéré, Mohamed Abbasse continue, à ce jour, de subir un harcèlement policier et judiciaire, à l’instar de nombreux militants mozabites qui continuent de résister à la politique d’«éradication» de l’identité berbère.

Selon des sources locales, les services de sécurité qui ont saisi le téléphone de l'enseignant, «continuent de l'inquiéter ainsi que son entourage, tenant compte de leur appartenance ethnique».

En effet, l’affaire de Mohamed Abbasse n’est pas sans rappeler celle du détenu d’opinion, Mohamed Baba Nedjar, en prison depuis 2005, pour un meurtre qu’il dit ne pas avoir commis.

Son affaire a même soulevé de nombreuses réactions nationales et internationales, dont celles d'un groupe de travail des Nations Unis notamment. Ce dernier a dénoncé un cas avéré de «violation des règles internationales constitutive de détention arbitraire», en raison de l’appartenance de Mohamed Baba Nedjar «à la communauté mozabite et à son engagement politique et son soutien pour la cause amazigh».

Laissez un commentaire