IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Mouvement Double Rupture publie son texte fondateur
Publié le : 12 Janvier, 2021 - 16:40 Temps de Lecture 3 minute(s) 627 Vue(s) Commentaire(s)

Mouvement Double Rupture publie son texte fondateur

IMG

Mouvement Double Rupture qui se bat pour «un État civil, ni militaire, ni islamiste» a publié, ce lundi 11 janvier 2021, le texte fondateur de son mouvement. Ce dernier, né de la révolution populaire du 22 février, et dont les membres sont issus de la diaspora Algérienne en France, entend éclairer sur son projet et exposer ses principales revendications, définies comme «préalable à la démocratie».

D’emblée, Mouvement Double Rupture indique que «les algériennes et les algériens étaient unanimes : le système, représenté par les militaires nostalgiques du parti unique, ses représentations politiques illégitimes, dont le chef de l’État et ses ministres, ainsi que les organisations patronales oligarques, doit dégager afin de laisser asseoir une démocratie et un État pluriel, de liberté, de droit et de justice sociale». Il estime ainsi que «le rêve de l’Algérie plurielle et de progrès, ouverte sur le monde, était devenu possible».

Mouvement Double Rupture qui se définit comme un mouvement démocratique, laïque et progressiste n’a pas manquer, toutefois, de souligner, l’existence au sein de la révolution d’«une cohabitation pacifique entre deux tendances, la première, démocratique, usant d’un populisme outrancier et, une autre qui se revendique d’un islamisme politique assumé….derrière le vaste slogan de ‘’Khawa-khawa’’, dépourvu de tout contenu politique qui doit aller dans le sens de la rupture radicale avec le système et ses alliés». Pour le mouvement, «cette alliance a étouffé toute forme d’émancipation dans le mouvement populaire et freiné son évolution, ce qui a empêché l’émergence d’un débat national autour du projet politique de l’Algérie de demain et d’une organisation populaire qui permettra au mouvement de se doter d’outils politiques et devenir enfin, un réel contre-pouvoir et une force de proposition».

Elle a également voulu, selon lui, «dédouaner les islamistes de leurs crimes, eux qui essayent d’imputer la responsabilité de la Décennie Noire aux seuls militaires et aux institutions de l’État» et par la même occasion «revenir au-devant de la scène politique et, pourquoi pas, prendre le pouvoir». «De son côté, poursuit-il, le pouvoir militaire continue sa politique de terre brûlée, afin de garder ses intérêts au sein du système, en instrumentalisant y compris les institutions de l’État, dans des campagnes haineuses et racistes contre la culture et l’emblème Amazigh et, la Kabylie, berceau des luttes démocratiques en Algérie», dans le seul but, estime-t-il, «empêcher le mouvement populaire d’emprunter la voie révolutionnaire dans sa quête de la démocratie».

Par conséquent, Mouvement Double Rupture appelle à «un débat national autour d’un projet consensuel dont la seule condition est l’ensemble des principes et valeurs démocratiques universelles, que nous désignons par ‘’Préalables de la démocratie’’», et qui se déclinent en 12 points :

  1. Égalité entre les femmes et les hommes et entre toutes les citoyennes et tous les citoyens

  2. Liberté de conscience et liberté d’exercer son culte

  3. Séparation entre les domaines politique et religieux et entre les domaines politique et militaire

  4. Garantie des libertés individuelles et collectives et consécration de la citoyenneté

  5. Laïcité de l’État, des institutions, de l’administration et des programmes scolaires et universitaires

  6. Respect de la différence et des minorités, ainsi que leur émancipation dans la société

  7. Indépendance de la justice et séparation entre les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire

  8. Garantie des libertés d’expression, de la presse, d’informer et d’accès à l’information

  9. Liberté d’organisation politique, syndicale et associative et celle de réunion et d’occupation de l’espace public

  10. Épanouissement des cultures, des langues et des traditions des différentes régions d’Algérie

  11. Réconcilier les algériennes et les algériens avec leur histoire plusieurs fois millénaire, leurs cultures et identités Amazigh, Africaine et Méditerranéenne et, la dimension universelle de leurs valeurs

  12. Consécration de la justice sociale et la répartition équitable des richesses, avec l’implication du sud et des régions enclavées du pays dans le processus de transition démocratique

Laissez un commentaire