IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Naissance du Pacte de l’Alternative démocratique PAD- France
Publié le : 25 Septembre, 2019 - 20:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 979 Vue(s) Commentaire(s)

Naissance du Pacte de l’Alternative démocratique PAD- France

IMG

Réunis à Paris, le 18 septembre dernier, cinq représentants des partis initiateurs du Pacte de l’alternative démocratique ont créé le PAD-France. «Nous, représentants des partis constituant le PAD (RCD, MDS, FFS, PLD et UCP), avons créé le PAD-France qui sera le prolongement du projet du PAD en Algérie», lit-on dans leur communiqué rendu public aujourd’hui.

Des sept partis du PAD, il ne manquait que le PST et le PT. L’un des membres du PAD France confie pour l’Avant-Garde Algérie qu’«ils attendent la désignation de leurs représentants par leurs directions respectives à Alger».

Créé le 26 juin dernier, le Pacte de l’alternative démocratique s’inscrit dans le rejet de l’agenda du pouvoir. Les forces de l’Alternative démocratique appellent, tout en préservant le caractère pacifique, unitaire et national du mouvement populaire, à une transition démocratique et l’instauration d’un processus constituant souverain qui prend en compte, selon elles, les aspirations démocratiques et sociales de l’immense majorité du peuple.

En France, où vit la partie la plus importante de la diaspora algérienne dans le monde, les algériennes et les algériens se sont joints, depuis le début du mouvement, à l’idéal défendu en Algérie. Les collectifs créés dans l’hexagone multiplient les actions, les conférences et les rassemblements, notamment à Place de la République, à Stalingrad et devant l’Ambassade d’Algérie, pour ne citer que les actions initiées à Paris. «L’Algérie vibre depuis plus de sept mois sous le rythme de la révolution populaire. Les algériennes et les algériens ont décidé plus que jamais d’aller vers une nouvelle République qui répondra réellement à leurs aspirations. Les compatriotes vivant à l’étranger partagent le même objectif et se battent, eux aussi de leur côté, pour le même idéal. Où qu’ils soient, les algériennes et les algériens sont unis et luttent ensemble d’une manière pacifique pour que l’Algérie des libertés, de la démocratie et de l’État de droit soit une réalité», lit-on encore dans le même communiqué.

Le PAD-France invite, dans son communiqué, l’ensemble des organisations et personnalités algériennes de France, qui s’inscrivent dans les orientations du Pacte du 26 juin et dans la convention signée le 9 septembre dernier, à le rejoindre.

Laissez un commentaire