IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Oum El Bouaghi : deux ans de prison ferme et 100 000 Da d’amende requis contre le militant Djam...
Publié le : 14 Février, 2020 - 18:15 Temps de Lecture 1 minute(s) 1190 Vue(s) Commentaire(s)

Oum El Bouaghi : deux ans de prison ferme et 100 000 Da d’amende requis contre le militant Djamel Eddine Merzoug

IMG

Arrêté par des agents en civil, sur le lieu de son travail à l'hôpital Mohamed Boudiaf, le 21 novembre dernier, Djamel Eddine Merzoug, militant de la cause Amazigh et du Hirak d’Oum El Bouaghi, s’est vu infliger une lourde sentence, hier, par le parquet du tribunal de la même ville. Ce dernier a requis «deux ans de prison ferme et 100 000 Da d’amende» contre le militant de cette région de l’Est algérien.

Accusé d’«atteinte à la sécurité de l’État», il a été libéré le jour de sa première interpellation garce à la mobilisation populaire devant le commissariat où il était détenu. Et même si il est jugé de l’extérieur, Djamel Eddine Merzoug n’a pas cessé de subir les interpellations et les intimidations des services de sécurité de sa région. Il a même été licencié de son travail.

La salle de l’audience a été fermée, hier, devant les militants et les proches du militant, venus en nombre assister au procès. Le verdict sera rendu le 27 février prochain.

Laissez un commentaire