IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Oum El Bouaghi : Djamel-Eddine Merzoug condamné à un de prison ferme
Publié le : 03 Mars, 2021 - 12:25 Temps de Lecture 1 minute(s) 277 Vue(s) Commentaire(s)

Oum El Bouaghi : Djamel-Eddine Merzoug condamné à un de prison ferme

IMG

Le tribunal correctionnel d’Oum El Bouaghi a prononcé son verdict dans l’affaire du militant Djamel-Eddine Merzoug. Ce denier est condamné à «un an de prison ferme sans mandat de dépôt», annonce Me Zoubida Assoul, membre du collectif de sa défense sur sa page Facebook. Citée dans le même dossier, l’épouse du militant a, par ailleurs, été relaxée, ajoute l’avocate.

Lors de son procès qui s’est tenu le 17 février dernier, le procureur de la République a requis la peine de «deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 200 000 Da», à l’encontre de Djamel-Eddine Merzoug, dans une affaire en rapport, faut-il le souligner, «avec des publications diffusées sur la page Facebook ’’Les amis d’Oum El Bouaghi’’». La même sentence a été requise contre son épouse.

Remis en liberté provisoire, le 8 octobre 2020 après trois mois de détention, le militant est inculpé d’«offense au président de la république, outrage à corps constitué, création d'un site Internet dédié à la diffusion d'informations et à la promotion d'idées, d'actualités et de dessins susceptibles d'inciter à la discrimination et à la haine dans la société, atteinte à la sécurité et à l’unité nationale par quelque moyen que ce soit, atteinte aux symboles de la révolution et publications sur les réseaux sociaux de photos et d’informations ayant pour but de nuire à l'intégrité morale du personnel des structures et institutions de santé dans l'exercice de leurs fonctions».

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.