IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Plusieurs arrestations après une tentative de reprise des marches du vendredi
Publié le : 09 Octobre, 2020 - 19:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 1458 Vue(s) Commentaire(s)

Plusieurs arrestations après une tentative de reprise des marches du vendredi

IMG

Si les marches de ce vendredi se sont déroulées sans grands heurts, plusieurs manifestants ont été interpellés à Annaba, Béjaïa, Constantine, Oran et Alger.

Répondant à un appel des activistes du Hirak sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes sont descendus dans la rue, ce vendredi 9 octobre 2020, dans plusieurs villes du pays. Les manifestants ont tenté de renouer avec la traditionnelle marche du vendredi, mais se sont vite retrouvés face à un dispositif sécuritaire imposant. Selon des sources au fait du dossier, près de 200 policiers en civil ont été mobilisés rien que dans la capitale.

Mais si les marches se sont déroulées sans grands heurts, plusieurs personnes ont été interpellés à Alger et Annaba notamment, dont un militant- photographe Sid Ahmed Belouachrani et un avocat, à savoir Ryad Maaziya. Ces derniers ont toutefois été relâchés après plusieurs heures passées au commissariat.

À Constantine, deux manifestants ont été également arrêtés par les forces de l’ordre dans une tentative de reprise du Hirak, ainsi qu’à Oran, indique le Comité national pour la libération des détenus ( CNLD).

À Béjaïa, une fois n’est pas coutume, la marche pacifique de ce 86ème vendredi s’est déroulée dans le calme. Selon des sources locales, pendant plusieurs minutes, les manifestants et les forces de l’ordre sont restés face à face sans incident, avant que ces derniers ne décident de se retirer. Toutefois, l’on déplore l’arrestation du militant Hakim Ichaalalene.

Même scénario à Tizi Ouzou et Bouira, où des centaines de personnes ont battu le pavé pour réitérer leur rejet du régime et du projet de sa constitution qui, faut-il rappeler, sera soumis à un référendum populaire le 1er novembre prochain. On signale des arrestations dans les rangs des manifestants, à savoir Sayad Mohamed Ouramdane (Moh Basta), Yazid Zaher, Rabah Saïdi et Lakhdar Saci.

À Mila enfin, bien qu’ils aient été peu nombreux, tous les manifestants qui ont investi les rues de la ville, ont été arrêtés. Parmi eux se trouve le militant et ex-détenu d’opinion, Nadir Klouz, indique le CNLD.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.