IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Procès en appel de Yacine Mebarki : Le parquet a requis le confirmation de la peine qui était d...
Publié le : 11 Novembre, 2020 - 16:20 Temps de Lecture 1 minute(s) 438 Vue(s) Commentaire(s)

Procès en appel de Yacine Mebarki : Le parquet a requis le confirmation de la peine qui était de dix ans de prison ferme

IMG

Le procureur de la République près la cour de Khenchela a requis, ce mercredi 11 novembre 2020, «la confirmation de la peine de 10 ans de prison ferme et une amende de 10 000 000 Da» prononcée en première instance contre le militant Yacine Mebarki, nous a déclaré l’un de ses trois avocats, Me Ramzi Chekhab, joint par l’Avant-Garde Algérie. Le procureur a, par ailleurs, fait appel de la relaxe pour l’accusation «profanation du saint coran», ajoute la même source. Le verdict sera rendu le 25 novembre prochain.

À souligner que la défense a demandé le renvoi du procès, mais le juge a refusé «pour le motif que le prévenu est en prison», nous a confié Me Chekhab.

Condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Khenchela, le 8 octobre dernier, à «dix ans de prison ferme et une amende de 10 000 000 DA», soit 1 milliard de centimes, le militant de la cause Amazigh est accusé d’«incitation à l’athéisme, offense ou dénigrement du dogme ou des préceptes de l’islam et atteinte à l’unité nationale».

En même temps, il a été relaxé pour l’accusation de «profanation du saint coran». Le parquet, lui, a réclamé lors du procès qui a eu lieu le 6 octobre, «huit ans de prison ferme».

L’activiste a, pour rappel, été arrêté le 30 septembre 2020, après perquisition de son domicile, sur ordre du procureur de la République. Durant cette dernière «des livres religieux, des livres d’histoires et le saint coran, appartenant à son grand-père, ont été retrouvés. L’une des feuilles de ce dernier était arrachée, à cause de son ancienneté. C’est sur la bas de ce fait que Yacine Mebarki a été accusé de profanation de saint Coran».

Laissez un commentaire