IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Rachid Nekkaz, ses avocats, Abdelkader Chohra et Yacine Khelifi, et Hamza Djabri le 15 août pro...
Publié le : 10 Août, 2022 - 16:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 246 Vue(s) Commentaire(s)

Rachid Nekkaz, ses avocats, Abdelkader Chohra et Yacine Khelifi, et Hamza Djabri le 15 août prochain devant la chambre des délits du tribunal de Chlef

IMG

Rachid Nekkaz, ses deux avocats, Abdelkader Chohra et Yacine Khelifi, ainsi que le militant de son Mouvement pour la justice et contre la corruption (MJC), Hamza Djabri, seront présentés ce 15 août 2022 devant la chambre des délits du tribunal de Chlef, confirme la page facebook officielle du militant politique et président du MJC, Rachid Nekkaz.

Pour rappel, Rachid Nekkaz et ses compagnons de lutte ont été interpellés en mai dernier. Mais quelques semaines avant, Nekkaz n’a pas cessé de multiplier les sorties médiatiques et les actions de lutte sur le terrain. La toute dernière a été organisée devant la prison de Chlef pour exiger la libération des détenus d’opinion. Connu pour son activisme régulier, il a été interpellé au moins plus d’une centaines de fois durant le mouvement populaire (Hirak). Il a été même emprisonné pendant plusieurs mois avant sa libération en février 2021.

Des proches à lui s’inquiètent, aujourd’hui, sur son état de santé. Ces derniers l’ont fait savoir sur sa page facebook officielle où ils affirment qu’«il a été, à maintes reprises, transféré de la prison de Chlef vers l’hôpital d’Ouled Mohamed, dans la même ville». Les mêmes proches confient aussi qu’«il a le cancer de la prostate et qu’il souffre d’un déficit d’audition à 80%». Pas que ! Ils expliquent que «Rachid Nekkaz a besoin en urgence d’une opération chirurgicale au niveau de son nez, après les blessures contractées à Paris lors de l’agression qu’il a subie de la part d’un proche de l’ancien Sécuritaire général du FLN, Amar Saidani ».

Les administrateurs de sa page facebook se désolent du fait que «les avocats de Nekkaz, qui ont fini d’ailleurs par être emprisonnés avec lui, Abdelkader Chohra et Yacine Khelifi en l’occurrence, n’ont pas reçu de visite de leurs collègues».

Rachid Nekkaz est défendu par l’avocate et présidente de l’Union pour le changement et le progrès (UCP), Me Zoubida Assoul, qui rappelle dans un long communiqué consacré aux détenus d’opinion, que Rachid Nekkaz en fait partie aussi. *«Rachid Nekkaz, qui a purgé une peine de prison, se retrouve à nouveau privé de sa liberté. Son activisme et son attachement à la patrie ne sont plus à prouver. Le mettre en prison alors qu’il a fait état de sa maladie chronique est non seulement dangereux pour Rachid Nekkaz mais aussi pour le système judiciaire et carcéral de notre pays. Personne ne peut croire que le citoyen Nekkaz représente un danger pour notre nation», insiste Me Zoubida Assoul dans le même communiqué.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.