IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Revirement dans l’affaire de Ali Ghediri : L’ancien général à la retraite n’est plus accusé d’e...
Publié le : 11 Juin, 2020 - 08:45 Temps de Lecture 2 minute(s) 2627 Vue(s) Commentaire(s)

Revirement dans l’affaire de Ali Ghediri : L’ancien général à la retraite n’est plus accusé d’espionnage

IMG

La chambre d’accusation près la cour d’Alger a fait tomber, ce mercredi 10 juin, l’accusation de «collecte d’information de nature à porter atteinte à l’économie nationale au profit de pays étrangers», ou «l’espionnage», portée à l’encontre de Ali Ghediri, a apprit l’Avant-Garde Algérie auprès de ses avocats.

L’accusation d’«atteinte au moral des troupes de l’armée», a quant à elle, été maintenue, ajoutent-ils, tout en soutenant que cette dernière «n’a aucun fondement légal». «Il n’y a aucune preuve, ni aucun élément pouvant attester que notre client a commis les délits dont on l’accuse et ce, depuis le début de l’instruction à ce jour», ont fait savoir ses avocats qui se disent «déçus» de la décision de la chambre d’accusation. Ils regrettent que «la justice ne soit pas allée jusqu’au bout, vers la libération de leur client , alors que les éléments du dossier le justifiaient». «Nous avions l’espoir que notre client allait obtenir réparation après 12 mois de détention provisoire. Nous croyions aussi qu’après l’élection présidentielle, le pouvoir allait enfin en finir avec les vieilles pratiques -la justice du téléphone- qui a détruit, aujourd’hui encore, notre espoir en tant qu’avocats et l’espoir de tous les algériens qui aspiraient à une justice indépendante», déplorent-ils.

Par ailleurs, le collectif d’avocats affirment «introduire un pourvoi en cassation», même si ils restent convaincus que «le résultat sera le même». «Le dossier va traîner encore une année ou plus au niveau de la cour suprême, alors que nous savons tous que le dossier judiciaire est vide», s’inquiètent-ils. Pour rappel, l’ancien général à la retraite, et candidat à l’élection présidentielle annulée du 18 avril 2019, a été arrêté le 12 juin 2019 près de son domicile à Ouled Fayet, à l’ouest d’Alger. Il est en détention provisoire depuis 12 mois.

Laissez un commentaire