IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Saïd Bouteflika innocente Louisa Hanoune et accable Gaïd Salah et Abderrazak Mokri
Publié le : 10 Février, 2020 - 19:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 36869 Vue(s) Commentaire(s)

Saïd Bouteflika innocente Louisa Hanoune et accable Gaïd Salah et Abderrazak Mokri

IMG

Crédit photo : DR

Les révélations de Saïd Bouteflika lors de son procès, ouvert hier, avec Mohamed Mediène dit Toufik, Bachir Tartag et la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, ont été inédites et fracassantes. L’ancien conseiller, homme fort du système et frère du président déchu a tout endossé à Gaïd Salah, hier, lors de la première journée de ce procès, appelé par certains médias du ‘’procès du siècle’’. «Mon frère Bouteflika, notre famille et moi-même étions contre le 5ème mandat. C’est Gaïd Salah, qui s’est déplacé à Genève lors du séjour médicale de mon frère en Suisse, qui nous a forcé la main et obligé mon frère à se présenter pour la cinquième fois», aurait déclaré Saïd Bouteflika au juge de la Cour militaire de Blida ; des propos rapportés pour l’Avant-Garde Algérie par des sources proches de la défense des quatre prévenus.

L’ancien homme fort du système ne s’est pas arrêté là. Il aurait accablé aussi l’islamiste et président du MSP, Abderrazak Mokri, qu’«il a accusé de connivence sans être inquiété par la justice» . «J'avais une série de rencontres avec les responsables politiques et autres personnalités dont Abderrazak Mokri et Louisa Hanoune. Pour rappel, Mokri avait donné son accord pour une prolongation du 4ème mandat, contrairement à Louisa Hanoune !» affirment les mêmes sources qui ont assisté au procès. Et à Saïd Bouteflika de s’interroger : «je me demande pourquoi avoir donné beaucoup plus d'intérêt à la rencontre avec Louisa Hanoune contrairement à celle avec Mokri qui n'en a suscité aucun !»

Sur les raisons qui ont poussé Louisa Hanoune à ne pas rendre publique sa rencontre avec Saïd Bouteflika, la secrétaire générale du Parti des travailleurs répond au juge : «Mokri a jugé utile de faire un communiqué parce qu’il s’est entendu avec Saïd Bouteflika sur une période de transition d’une à deux années avec une prolongation du 4ème mandat du président déchu. Ce n’étais pas mon cas. J’avais, contrairement à lui, demandé une assemblée constituante».

Laissez un commentaire