IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Six mois de prison requis contre la journaliste de Liberté, Jamila Loukil
Publié le : 21 Décembre, 2020 - 18:45 Temps de Lecture 1 minute(s) 838 Vue(s) Commentaire(s)

Six mois de prison requis contre la journaliste de Liberté, Jamila Loukil

IMG

Le procureur de la République près le tribunal de Feloucene ( ex-cite Djamel), d’Oran a requis ce lundi 21 décembre 2020, une peine de «six mois de prison ferme» contre la journaliste de Liberté, Jamila Loukil, a indiqué cette dernière sur sa page Facebook.

Notre consœur est poursuivie pour «tentative de perturbation d’un rassemblement autorisé, trouble à l’ordre public et attroupement non armé», a-t-elle précisé.

Selon elle, les faits remontent au 22 novembre 2019. Elle couvrait un meeting de Abdelaziz Belaïd, organisé dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre, pour le compte du journal Liberté, lorsqu’elle a été arrêtée par les forces de l’ordre. Une fois au commissariat, «on a voulu me faire signer un procès-verbal, ce que j’ai refusé de faire», se rappelle-t-elle. Et d’ajouter : «je n’ai pas arrêté de leur dire que j’étais journaliste et que je me trouvais sur les lieux pour une couverture médiatique pour le compte de mon journal. Mais ils ont continué à faire la sourde oreille, d’où les chefs d’accusation ’’hallucinants’’, qu’on a essayé de me coller sur le dos.»

Laissez un commentaire