IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Suspect jusqu'à preuve du contraire !
Publié le : 20 Novembre, 2020 - 10:10 Temps de Lecture 2 minute(s) 317 Vue(s) Commentaire(s)

Suspect jusqu'à preuve du contraire !

IMG

En Algérie nous sommes suspects voir même coupable jusqu'à preuve du contraire ! Contrairement aux pays qui se respectent où on dépose plainte contre X quand l'identité de l'accusé n'est pas connue, ici en Algérie vous pouvez être malmené devant les tribunaux par un dépôt de plainte contre vous et tenez-vous bien: sous X !

Il est clair que les provocations dont fait l'objet Saïd Sadi en ce moment précis de l'histoire de notre nation renvoient à une guerre de clans sans merci et sous influence étrangère pour façonner le destin de notre pays ! Et au même moment des voies de l'opposition de complaisance nous invite à investir de notre confiance des figures emblématiques de l'ancien système, à l'image de Hamrouche qui est un pur produit du système corrompu dont la seul mission sera celle qui consiste à sauver ce même système en dehors et contre le peuple!

Nous sommes dans un pays où on est tenu de prouver constamment notre innocence par anticipation, avant même de commettre un quelconque délit ! Ce n'est pas à nous de prouver notre innocence c'est aux autres et à la justice d'apporter les preuves de notre culpabilité. Et au diable ceux qui passent leur temps à semer le doute et la suspicion pour ternir l'image et la réputation de militants sincères dont le parcours est exemplaire et irréprochable.

Après avoir obtenu l'acquittement en première instance, nous sommes, moi-même, Djamel Bouchetta et Kaci Sayad, convoqués le 29 novembre prochain devant la justice en deuxième instance dans l'affaire des fameuses suceuses de céréales qui nous oppose à Djelloul Achour, ex-directeur du port de Béjaïa, tristement célèbre par les blocages injustifiés et illégaux des projets de CEVITAL.

Ils ne nous ont pas fait taire et ils ne nous feront pas taire. Nous sommes persuadés que notre combat pour l’équité, la répartition équitable des richesses, le droit à l'expression libre et pour une Algérie libre et démocratique, finira par vaincre.

Compte tenu de la situation sanitaire des plus dangereuse j'invite mes amis à se préserver et à ne pas faire le déplacement au tribunal au péril de leur vie, un bon militant c'est aussi celui qui sait se préserver pour mieux servir la révolution.

Je tiens aussi à exprimer, ici, ma totale solidarité avec toutes les victimes d'une justice aux ordres et à tous les prisonniers d'opinions dont le seul tort est de militer pour une Algérie libre et démocratique.

Gloire à nos martyres !

Vive l'Algérie libre et démocratique !

Non à la régénération du système, ni au recyclage de ses figures complice du malheur algérien !

Laissez un commentaire