IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Tamanrasset: le procès du journaliste Rabah Kareche s'ouvrira demain
Publié le : 04 Août, 2021 - 11:27 Temps de Lecture 2 minute(s) 233 Vue(s) Commentaire(s)

Tamanrasset: le procès du journaliste Rabah Kareche s'ouvrira demain

IMG

Le procès du journaliste Rabah Kareche, en détention depuis plus de 100 jours, s'ouvrira demain jeudi, devant le tribunal correctionnel de Tamanrasset. Un procès que la famille, les proches et ses confrères espéraient tant. Plusieurs avocats se sont constitués dans le dossier du journaliste, l'on citera, Mes Amirouche Bakouri, Mustapha Bouchachi, Zoubida Assoul, Abdelghani Badi, Nassima Rezazgui ou encore Noureddine Ahmine.

Rabah Kareche est accusé de “création d'un compte électronique consacré à la diffusion d'informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société”, “diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d'attenter à l'ordre public” et “usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l'unité nationale”. Dans les faits, Rabah Kareche est poursuivi pour avoir fait son travail de journaliste en rendant compte d'une manifestation populaire contre le découpage territorial au mois d'avril 2021, publié sur son journal Liberté, qu'il a par la suite partagé sur les réseaux sociaux.

Liberté pour le journaliste Rabah Kareche

C'est le cri lancé par la famille, les proches, les confrères et des anonymes pour réclamer la libération du journaliste. Un cri qui a dépassé les frontières, puisque des organisations non gouvernementales et autres Collectifs citoyens se sont joint à la campagne de solidarité, Amnesty International et Reporters Sans Frontières, notamment. Un comité de soutien au journaliste a également été créé, réunissant militants, activistes, journalistes, avocats... sans oublier les appels quotidiens à travers les réseaux sociaux sous le hashtag #le_journalisme_nest_pas_un_crime.

Lors des marches populaires du vendredi, le journaliste était également présent, et ce, à travers les cris et les slogans de milliers de manifestants qui déconnaient l' “arbitraire” de son incarcération. notamment depuis que Abdelmadjid Tbboune l'avait qualifié de “pyromane”, lors d'une rencontre avec les représentants des médias, diffusée à la télévision nationale.

108 jours en detention préventive

Le 19 avril, Rabah Kareche a été placé sous mandat de dépôt par le juge d'instruction prés le tribunal de Tamanrasset, après avoir répondu à une convocation de la police.

Le 21 juin dernier, le juge rend une ordonnance de renvoi, dans laquelle il considérait l'instruction judiciaire close, ce qui signifiait que le procès “sera programmé avant le 17 juillet, en application du code de procédures pénales”. Mais le procureur de la République fera appel de la décision de renvoi, qui sera accepté par la chambre d'accusation, lors de son audience du 29 juin.

Le 15 juillet, le juge d'instruction ordonne, pour la seconde fois, la clôture de l'instruction et le renvoi du dossier du journaliste devant le tribunal correctionnel. Rabah Kareche sera, donc, jugé demain jeudi 5 août.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.