IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Tebboune gracie une soixantaine de détenus d’opinion, dissout l’APN et opère un remaniement min...
Publié le : 19 Février, 2021 - 14:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 424 Vue(s) Commentaire(s)

Tebboune gracie une soixantaine de détenus d’opinion, dissout l’APN et opère un remaniement ministériel

IMG

Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé hier jeudi, en direct, à la télévision nationale où il a pris tout le monde de court en annonçant «une grâce présidentielle en faveur de 55 à 60 détenus du mouvement populaire, dont une trentaine qui ont été condamnés définitivement, en plus d’une soixantaine d’autres dont le jugement n’a pas encore été prononcé». «J’ai signé un décret présidentiel pour gracier un groupe de détenus, environs une trentaine, qui ont été condamnés définitivement, et d’autres qui ne l’ont pas encore été. Au total, 55 à 60 personnes rejoindront leur familles à partir de cette nuit ou demain (vendredi)», a-t-il déclaré, précisant que cette décision intervient à la veille de la commémoration du deuxième anniversaire du mouvement populaire du 22 février 2019.

Abdelmadjid Tebboune a, par ailleurs, annoncé la dissolution de l’assemblée populaire nationale (APN) et la tenue d’élections législatives, «où l’argent, sale ou pas, n’aura pas de place, dans ces élections qui ouvriront la voie aux jeunes», a-t-il indiqué. Et d’appeler : «les jeunes doivent investir les institutions politiques à la faveur des encouragements de l’État, et ce, à travers la prise en charge d’une grande partie du financement de leur campagne électorale».

Un remaniement ministériel est prévu dans les 48 heures à venir, a-t-il également annoncé. Pour justifier sa décision, il a affirmé que «certains secteurs ont enregistré à notre sens et du point de vue des citoyens, des lacunes dans l’accomplissement de leur missions».

Enfin, Abdelmadjid Tebboune a révélé la finalisation «d’ici une semaine d’un premier texte permettant l’installation d’un observatoire national de la société civile», d’un autre dans une vingtaine de jours relatif «à l’installation d’un Conseil supérieur de la jeunesse» et enfin, «un texte pour le création de la cour Constitutionnelle».

Laissez un commentaire