IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Tébessa : trois militants, incarcérés sur plainte de Mohamed Djemaï, libérés provisoirement apr...
Publié le : 21 Octobre, 2019 - 18:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 3063 Vue(s) Commentaire(s)

Tébessa : trois militants, incarcérés sur plainte de Mohamed Djemaï, libérés provisoirement après trois mois de détention

IMG

Placés sous mandat de dépôt depuis le 21 juillet dernier, trois militants de la wilaya de Tébessa ont été libérés provisoirement, il y a quelques jours, après près de trois mois de détention. Ces derniers ont été incarcérés sur plainte de l’ancien secrétaire général du FLN, Mohamed Djemaï, placé, lui-même, sous mandat de dépôt à El Harrach, le 19 septembre dernier, pour «destruction de documents officiels et menaces».

Il s’agit de Mohamed Tahar Boualleg, de Messaoud Zoghlami et de Abdelaziz Toufik, connus comme lanceurs d’alerte et membres actifs du mouvement des chômeurs à Tébessa. Joint par téléphone, Mohamed Tahar Boualleg assure que le, désormais, ancien sécrétrice général du FLN, originaire de la même wilaya, «ne s’est même pas daigné de déposer lui-même la plainte en question». «Mohamed Djemaï a délégué quelqu’un d'autre pour nous poursuivre en justice. Il nous a accusé, tenez-vous bien, de travailler au profit des Émiratis Arabes Unis afin d’attaquer les cadres algériens, dont sa personne!», confie-t-il.

Pour plus de précisions, ces militants notamment Mohamed Tahar Boualleg et Messaoud Zoghlami ne cessent, depuis plusieurs années, de déconner «les affaires de corruption, la dilapidation des biens publics et le vol du foncier par Mohamed Djemaï». La justice a fini par les accuser de «chantage, de diffamation et de diffusion d'écrits et de photos sans l’autorisation des concernés» contre l’un des plus grands corrompus de la région de Tébessa. Les trois militants ont été libérés provisoirement pour être jugés ultérieurement, après 21 jours de grève de la faim.

Laissez un commentaire