IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Un policier condamné à un an de prison sans mandat de dépôt pour avoir tué un citoyen
Publié le : 04 Décembre, 2020 - 15:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 765 Vue(s) Commentaire(s)

Un policier condamné à un an de prison sans mandat de dépôt pour avoir tué un citoyen

IMG

Le policier avait «tiré à balles réelles» sur des citoyens qui se sont révoltés contre l’interpellation d’un «repris de justice soupçonné de trafic de drogue», blessant mortellement l’un d’eux.

Un policier a été condamné, le 29 novembre 2020, par le tribunal d’El Hadjar, dans la wilaya de Annaba, à «un an de prison ferme sans mandat de dépôt», pour «homicide involontaire», a révélé, ce vendredi, le journaliste Mustapha Bendjama, joint par l’Avant-Garde Algérie, citant l’avocat de la famille de la victime.

Les faits remontent au 20 mai 2020. La brigade mobile de la police judiciaire de Sidi Amar opère une descente dans un quartier de la cité Qaria, pour interpeller «un repris de justice soupçonné de vendre de la drogue», avait alors indiqué un communiqué de la sûreté de wilaya.

Mais l’opération tourne mal lorsque des membres de la famille de ce dernier et des habitants du quartier, une cinquantaine selon la même source, s’interposent à l’arrestation, ce qui provoquera des affrontements. La police sera, alors, selon leurs dires, *«contrainte d’utiliser des balles en caoutchouc pour disperser la foule», blessant mortellement l’un des antagonistes, le père du présumé trafiquant.

Des vidéos des faits qui s’étaient déroulés cette nuit-là, sont diffusés sur les réseaux sociaux, entraînant une vague de colère et d’indignation, d’autant que «le policier a tiré à balles réelles sur la foule», avait, alors, dénoncé la famille de la victime, rejetant ainsi la version de la sûreté de wilaya.

En effet, il s’avère aujourd’hui que «cette dernière avait bel et bien menti sur les faits». *«Le policier avait tiré sur la foule à balles réelles et non pas avec des balles en caoutchouc», précise notre source.

Laissez un commentaire