IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Urgent : Yasser Kadiri et Djaâfar Ahmed Sidi Moussa placés sous mandat de dépôt à Timimoun
Publié le : 05 Mai, 2020 - 17:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 8135 Vue(s) Commentaire(s)

Urgent : Yasser Kadiri et Djaâfar Ahmed Sidi Moussa placés sous mandat de dépôt à Timimoun

IMG

Présentés ce matin devant le procureur de la République près le tribunal de Timimoun, puis devant le juge d’instruction, les deux militants de Timimoun, Yasser Kadiri et Djaâfar Ahmed Sidi Moussa, ont été placés sous mandat de dépôt par ce dernier et ce, «jusqu’au jour de leur procès dont la date n’a pas été encore arrêtée», affirme sa famille, jointe par l’Avant-Garde Algérie. «Ils sont accusés d'"atteinte à la souvrainté de l’État"», confie-t-elle.

Rappeur engagé et militant très actif dans la révolution populaire, Yasser Kadiri, 25 ans, est étudiant à l’université de Aïn Timouchent. Il ne rate aucun week-end qu’il passe chaque semaine chez lui, à Timimoun, afin de marcher dans le cadre du hirak avec ses amis militant. D'ailleurs, c’est lui-même qui filme toutes leurs actions qu’il diffuse notamment à travers la page facebook de notre média, l’Avant-Garde Algérie. Yasser a été convoqué, hier lundi, par le commissariat central où il a été retenu après un interrogatoire. «Il lui a été reproché entre autres ses vidéos dans lesquelles il critiquait, selon la police, Tebboune», confie un membre de sa famille.

Parmi ses compagons de lutte à Timimoun, figure l’icône de la révolution populaire à Timimoun, Djaâfar Ahmed Sidi Moussa. Père de trois enfants, Djaâfar, chômeur, a été interpellé de chez lui, la nuit du 1er mai, et placé en agrde à vue jusqu’à sa présentation ce matin avec Yasser.

Pour ceux et celles qui observent la scène militante en Algérie et qui suivent de près le Révolution populaire, les raisons de leur incarcération sont claires. L’engagement de ses militants de cette région du Sud-Ouest est devenu un exemple pour tous les algériens des quatre coins du pays. Ils sont seulement quatre adultes à manifester chaque week-end et à maintenir le révolution populaire dans leur région, renforcés avec les enfants de Djaâfar Ahmed Sidi Moussa. Leurs vidéos et actions sont suivis par des milliers notamment sur la page facebook de notre média où Djaâfar prend tout le temps la parole à la fin de la marche.

Les deux militants ont été présentés en l’absence totale d’avocats. Pour rappel, Yasser a lancé un appel à l’aide et au soutien des militants et des avocats avant son incarcération. Pour l’instant, seul un avocat d’Adrar a répondu à l’appel. Ce dernier n’a pas répondu présent aujourd’hui pour des raison qu’on ignore.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.