IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Vers une conférence régionale pour un statut particulier pour la Kabylie
Publié le : 19 Mars, 2021 - 17:15 Temps de Lecture 2 minute(s) 1111 Vue(s) Commentaire(s)

Vers une conférence régionale pour un statut particulier pour la Kabylie

IMG

Des militantes et militants d’horizons différents ont annoncé dans une conférence de presse ce vendredi, à Tizi Ouzou, leur ambition de tenir une conférence régionale de Kabylie dans l’objectif est de «rassembler l’ensemble de la région qui croit à la nécessité de trouver une articulation féconde entre le combat national et les préoccupations spécifiques de la Kabylie».

«L’objectif stratégique et indispensable étant la démocratisation de l’Algérie, il est aussi impératif de répondre à une demande de refondation de l’État nation qui permettra la reconnaissance d’un statut particulier à la Kabylie dans un état régionalisé ou bien un état fédéral», affirme, dans son communiqué, le comité de préparation de cette conférence. Et d’ajouter : «cette conférence sera aussi le lieu d’échange et de débats entre différents intervenants et surtout le lieu d’élaboration d’une plateforme dont l’objectif est d’ouvrir une perspective politique qui sera portée par des comités populaires citoyens indépendamment de leur appartenance ou à des organisations politiques».

Les initiateurs avouent que même si ils viennent d’horizons politiques différents, ils partagent toutes et tous le soucis de la démocratisation de l’Algérie et le combat pour un statut particulier pour la Kabylie. «Cette initiative citoyenne se veut aussi la source d’inspiration pour toutes les régions du pays afin de s’organiser et aboutir comme souhaité à une conférence nationale inclusive et représentative loin des constructions médiatiques artificielles», poursuit-on.

Enfin, ils rappellent que «la conférence régionale de Kabylie se veut un rassemblement de toutes les énergies pour créer une perspective organisationnelle incontournable pour la mise en place d’un rapport de force nécessaire pour imposer une véritable transition démocratique».

Laissez un commentaire