IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Victime de ''violence policière'': Nabil Bousekkine écope de 6 mois de prison ferme
Publié le : 03 Juin, 2021 - 13:18 Temps de Lecture 1 minute(s) 1065 Vue(s) Commentaire(s)

Victime de ''violence policière'': Nabil Bousekkine écope de 6 mois de prison ferme

IMG

Victime de "violences policières" durant sa garde à vue, Nabil Bouskkine vient d'écoper de six mois de mois de prison ferme, pour "incitation à attroupement" et "rébellion".

Le tribunal correctionnel de Sidi M'hamed (Alger) a prononcé, ce jeudi 3 juin, son verdict dans le procès du manifestant Nabil Bousekkine, le condamnant à “six (06) mois de prison ferme assortie d'une amende de 50 000 Da”, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Le procureur de la République avait requis lors de son procès, la peine de “six mois de prison ferme et une amende de 20 000 Da”, durant lequel le prévenu avait révélé “avoir été victime de violences lors de sa garde à vue”. Des violences qui, soulignons-le, ont été certifiés par un médecin “qui lui a délivré un arrêt de travail d'une durée de 21 jours”, précise le CNLD.

Nabil Bousekkine a, pour rappel, été arrêté le 26 mars dernier lors de la marche populaire du vendredi. Il est accusé d'incitation à “attroupement non armé” et “rébellion”

Laissez un commentaire