IMG-LOGO
Accueil Solidarité Solidarité avec Me Salah Dabouz, en grève de la faim illimitée depuis 23 jours
Publié le : 31 Juillet, 2019 - 00:00 Temps de Lecture 11 minute(s) 1301 Vue(s) Commentaire(s)

Solidarité avec Me Salah Dabouz, en grève de la faim illimitée depuis 23 jours

IMG

Me Salah Dabouz, avocat défenseur droits humains, est en grève de la faim illimitée depuis le 8 juillet dernier. A travers son action, Me Dabouz dénonce l’harcèlement judiciaire qui le cible personnellement ainsi que beaucoup de militants de la vallée du M'zab. Cet acharnement de la justice de Ghardaïa a déjà fait plusieurs victimes dont Dr Kamel-Eddine Fekhar, décédé en détention le 28 mai 2019, après une tragique grève de la faim et le syndicaliste Hadj-Brahim Aouf, son codétenu, qui a quitté la prison avec une santé gravement dégradée et qui est actuellement suspendu de son travail pour ses activités militantes. Mais nous ne pouvons citer ces deux cas sans rappeler celui du plus ancien détenu politique en Algérie, Ahamed Baba-Nadjar, condamné à la perpétuité dans un procès expéditif et pour un crime qu'il n'a pas commis. Ce dernier croupit en prison depuis plus d'une quinzaine d'années. L'avocat Salah Dabouz a été soumis à un contrôle judiciaire bien singulier pendant plusieurs mois alors qu'il réside et exerce son métier d'avocat à Alger. Il a été obligé par la justice de Ghardaïa à faire trois fois par semaine plus de 600 km aller-retour afin de signer sa présence. Alors que cette dernière lui a été levée grâce à la solidarité de toutes et de tous, Me Salah Dabouz a déclaré qu’il ne comptait pas mettre fin à son action. Il exige le départ du procureur général près la cour de Ghardaïa, Mohamed Bensalem, qui a violé, selon lui, l'avis 34/2017 ordonnant de ne plus interpeller Dr Fekhar pour les mêmes raisons et qui a produit un communiqué contenant des propos racistes prouvant, selon Me Dabouz, qu'il considère les mozabites comme des citoyens «non honorables». Me Dabouz exige aussi le départ du juge d'instruction qui a ordonné la mise en détention de Dr Fekhar sans consulter son dossier et qui a avoué avoir travaillé sous la pression d'un cadre du ministère de la justice, du directeur de la prison qui a enfermé Dr Fekhar dans des toilettes pendant 28 jours et du directeur de l'hôpital qui a refusé de le soigner alors qu'il souffrait d'une hépatite C. La grève de la faim de Me Salah Dabouz est un ultime cri de détresse contre un pouvoir qui fait encore la sourde oreille aux voix citoyennes mobilisées depuis près de cinq mois pour exiger un Etat de droit et une justice indépendante.

Me Dabouz doit être entendu avant qu'il ne soit trop tard, comme a été le cas pour Dr Fekhar et le journaliste Mohamed Tamalt, mort lui aussi en prison dans des conditions non encore élucidées après une longue grève de la faim.

Les signataires expriment leur soutien et leur solidarité à Me Salah Dabouz dans son combat pour la Justice et la dignité humaine. Ils exigent l'arrêt de l’harcèlement judiciaire injustifié dont il est victime et se déclarent solidaires avec la communauté mozabite, cible de mesures discriminatoires et d'agressions récurrentes dont l'appareil judiciaire est devenu l'exécutant zélé.

Les signataires :

Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ)

Collectif Debout l’Algérie (Paris)

Fethi Ghares, coordinateur national du Mouvement démocratique et social (MDS)

Djamel Zenati, militant pour la démocratie

Zazi Sadou, militante pour la démocratie et les droits des femmes

Amina Haddad, productrice cinéma

Khaled Tazaghart, militant politique et député démissionnaire

Ramdane Youssef Tazibt, député démissionnaire du Parti des travailleurs (PT)

Djamel Baloul, député du Front des forces socialistes (FFS)

Braham Bennadji, député indépendant démissionnaire

Aouicha Bekhti, avocate, militante féministe et membre du Réseau contre la répression

Amel Zen, artiste chanteuse

Bouzidi Mourad, manager d’entreprise et militant politique

Ali Benouari, ancien ministre et président du parti Nida El Watan

Soufiane Djilali, président de Jil Jadid

Sid Ahmed Semiane, auteur

Samira Sahraoui, comédienne

Yamina Bachir Chouikh, cinéaste

Mira Tarik, militant politique et ancien député

Betatache Ahmed, militant politique et ancien premier secrétaire du FFS

Hadda Hazem, directrice du quotidien arabophone El Fadjr

Ahmed Djeddai, militant politique et ancien premier secrétaire du FFS

Hamou Boumedine, coordinateur du Rassemblement pour la Kabylie (RPK)

Raouf Raïs, militant démocrate

Meziane Abane, journaliste

Mohamed Ali Allalou, journaliste

Amira Bouraoui, militante démocrate

Mahmoud Boudarene, psychiatre et auteur

Ahmed Badaoui, militant politique et ancien syndicaliste

Aissa Rahmoune, avocat et vice-président de la LADDH

Said Salhi, vice-président de la Laddh

Fatma Boufenik, militante féministe

Adila Bendimerad, comédienne

Sofiane Benyounes, militant politique et fondateur du groupe de discussion Algérie Debout!

Hassane Zerrouky, ancien journaliste pour Le Matin et l’Humanité

Wassyla Tamzali, ex-membre du FFS, essayiste et féministe

Bachir Derrais, cinéaste

Khaled Benaissa, comédien

Ahmed Rezzak, scénographe, comédien et metteur en scène

Amine Labter, dessinateur de presse

Merzoug Touati, blogueur

Khadidja Belkhodja, vétérinaire et cadre du MDS

Hania Chabane, militante MDS

Amine Chibane, artiste chanteur

Cherif Aggoune, cinéaste

Messaouda Cheballah, cadre du MDS

Sabrina Draoui, cinéaste

Kazeoui Malik, Artiste chanteur

Mustapha Ayad, comédien

Moulay Idriss Chentouf, membre de la direction du Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD)

Kaci Tansaout, élu APW du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) à Tizi-Ouzou

Jameldin Khannane, ingénieur et membre du bureau de la Laddh à Oran

Yakout Goudjil, élue RCD à l'APW de Bejaia

Ahmed Mezahim, élu RCD à l'APW de Bejaia

Lahlou Goudjil, militant du RCD

Louiza Azizi, militante du RCD

Ali Bensaad, professeur à l'institut Français de Géopolitique à Paris

Yanis Koussim, cinéaste

Youcef Rezzoug, journaliste

Nabil Boubkeur, assistant réalisateur

Asma Guenifi, citoyenne

Aziz Hamdi, militant culturel

Nassima Guettal, militante démocrate

Kacem Soufghanem, défenseur des droits humains

Aouf Hadj Brahim, syndicaliste

Laid Djelloul, comédien

Lyazid Khaber, journaliste

Mourad Amiri, cadre au ministère de l'intérieur

Hamida Hamel, gestionnaire de projets numériques au Canada

Hassan Mebtouche, militant démocrate

Massinissa Negrouche, Ingénieur et militant politique

Nassim Bahamed, juriste

Amor Chabbi, Journaliste pour Atlas Times

Asma Benazouz, journaliste pour El Tale3

Karim Aimeur, journaliste

Farid Bouhatta, journaliste

Abdeldjalil Bendiha, membre du Conseil national du MDS

Makhlouf Amer, professeur d’université à Oran

Hafid Aid, citoyen

Nabil Chebli, militant des droit humains

Nadia Bouseloua, journaliste

Hacen Boukhelifa, avocat à la Cour Paris Marseille

Lamia Bekliz, citoyenne

Slimane Saadoun, écrivain

Soufiane Dekkal, avocat

Amel Hanifi, comédienne

Mohand Bakir, journaliste et militant politique

Hakim Saheb, avocat au barreau de Tizi-Ouzou

Ines Adjou, journaliste

Naoufel Boukadoum, militant MDS

Amine Kabbes, réalisateur

Hocine Salah, directeur de production

Nacéra Chekchak, citoyenne

Fares Brahimi, cadre du MDS

Zakaria Boussaha, blogueur et ancien co-fondateur de Blogger sans frontières

Ammar Kessab, acteur culturel et chercheur

Mohamed Salah Lounes, enseignant et militant MDS

Mahrez Bouich, enseignant universitaire et vice-président de la LADDH

Makaci Thinehinane, militante féministe

Fatyma Rahal, journaliste établie en Chine

Yasmina Faucon, productrice

Amar Fedjkhi, journaliste

Nasredine Guenifi, cinéaste

Nabil Ferguenis, syndicaliste SATEF

Salim Salhi, journaliste

Zouhir Fodil, cadre

Sabrina Zouagui, enseignante universitaire

Zohral Awras Bouras, militante pour la démocratie

Hassan Bouras, journaliste

Hocine Boumedjane, défenseur des droits humains

Abdelaziz Ould Ali, cadre Algérien établi à l'étranger

Khira Bouras, syndicaliste du Snapap et défenseuse des droits humains

Djamila Ait Ali Slimane, informaticienne en retraite

Aissam Chibane, chirurgien CPCM Alger

Kheira Dekali, militante des droits des femmes

Djamel-Eddine Oulmane, médecin et militant politique

Leila Oubouzar, architecte et universitaire à Tizi-Ouzou

Nabil Ghanem, militant politique

Samir Khelifati, cadre syndicale à l'aéroport d'Alger

Lynda Daoud, militante RCD

Mohammed Nourine Benmammar, journaliste et directeur de publication du site électronique "Le Journal De L'Oranais"

Hicham Benlakehal, adjoint maire de Timezrit (Bejaia) et militant FFS

Fateh Boudjenah, entrepreneur

Boualem Ziani, producteur

Mohammed Tounsi, expert économiste

Brahim Timezghine, militant démocrate

Keltouma Yasmine, docteur en pharmacie

Sadia Saighi, critique cinéma

Stuart Russell, avocat canadien, professeur de droit et juge administratif en Australie

Sabiha Nalouf, consultante indépendante et militante féministe

Yasmine Bouguermouh, citoyenne

M’hamed Hassani, écrivain

Mourad Chourar, général manager/ SPA Énergies renouvelables

Hamid Iflis, militant indépendantiste

Djamila Nait Kaci, journaliste à la Radio Algérienne (Radio Multimédia) et féministe

Noureddine Daddi Nounou, militant des droits humains

Maria Raïssi, militante pour la paix

Nadia Tudert, membre du bureau du Congrès mondial Amazigh (CMA), présidente d'association et élue municipale en France

Ahmed Hachani, ingénieur en Travaux Publics

Rabah Benamghar, journaliste et écrivain

Sedik Rahali, médecin

Nadir Teboub, ex-technico-réalisateur à la radio algérienne

Hamid Bougdour, citoyen

Djamel Lanani, cadre d’entreprise

Abdennour Ziani, militant politique

Noureddine Ouali, enseignant

Boussaad Belhadj, citoyen

Djilali Zouaoui, fonctionnaire

Abdelhafid Falhi, retraité d’Algérie-Télécom

Abdelhak Belkhelfa, cadre administratif

Zouhir Benachar, technicien multimédia établi à Montréal

Salah Bahmani, doctorant en Histoire à Paris

Amina Talbi, médecin hématologue

Kahina Benaissa, professeur de français à Bejaia

Mohand Raschid Sekarna, auteur et écrivain

Mustapha Atoui, défenseur des droits humains

Yahia Said, médecin

Abdelhamid Ouaissa, étudiant à l'université de BÉJAÏA et activiste dans le Mouvement Social

Slimane Abderrahmani, adjoint administratif à Montréal

Samy Meroul, maintenancier industriel et militant

Khalid Mariasse, militant pour la démocratie

Amir Farid, doctorant en économie à l’Université de Bejaia et militant pour la démocratie

Djoudi Massinissa, étudiant en Art dramatique

Hamdi Baala, journaliste

Douaïb Laadjal, militant MDS

Riad Yazid, étudiant

Abdennour Boudjadja, citoyen

Hammouche Abdelmalek, assistant directeur EMT LAL Algérie

Ahmed Amarouchene, étudiant et militant de RAJ

Hand Tahraoui, journaliste

Yanis Bensalem, citoyen

Souhaila Souad Ghennam Mokrani, enseignante à l’universitaire de Béjaia

Fares Mansouri, défenseur des droits humains

Moonia Ait Meddour, comédienne et chanteuse

Ahmed Sidahmed Boutaiba, défenseur des droits humains

Yaiche Rezki, syndicaliste UGTA d’Air Algérie et Militant PT

Djamel Sadi, enseignant et militant politique

Said Mekla, journaliste et militant démocrate

Djaâfar Bensalah, universitaire et journaliste

Samir Ait Iftene, militant démocrate

Wahida Belkacem, chargée du fon d’investissement

Nabil Abboud, militant démocrate

Akli Rachid, retraité

Khelaf Benhadda, journaliste

Hemza Atbi, journaliste

Nahla Naili, sculpteure doctorante

Tahar Besbas, syndicaliste et ex-député

Salim Yezza, militan Aurèsien

Badr Edine Bouelag, membre du collectif des avocats pour le changement et la dignité

Ali Ioutichene, reporter

Kaci Rahem, avocat défenseur des droits humains

Alim Mebrouk, architecte

Hmimi Belkacemi, militant

Laalia Sodonon, citoyenne

Faiza Hammoutene, membre d'ibtykar

Cherat Sami, militant associatif

Walid Sahraoui, doctorant à l’universite de Bejaia

Belaid Aitmeziani, militant politique

Zohra Djoudi, ingénieure établie au Japon

Malibou Ameziane, militant de la cause identitaire

Youcef Elmeddah, Ingénieur agronome

Nacer Nabil, militant du bureau de la Laddh à bejaia

Abdellah Boulkroune, militant démocrate

Rabie Redouane, citoyen

Alilat Toufik, cadre d’entreprise

Zak Ostmane, journaliste-auteur

Werner Max Heitz, entrepreneur en Suisse

Jamilla Heitz, professeure à Zurich

Reda Amrani, militant indépendantiste et artiste

Leila Merouane, journaliste écrivaine

Rachid Ghermine, militant démocrate

Abdelmalek Melizou, militant démocrate

Mahfoud Oughlis, enseignant

Taous Chemoul, militante, élue FFS et Journaliste

Hakim Benamar, citoyen

Youcef Mecherri, citoyen

Farida Boumaza, avocate

Hind Kheddam, syndicaliste et défenseuse des droits humains

Abdelkrim Elkechai, militant démocrate

Hamama Yahiatene, militante démocrate

Farés Haned, technicien cinéma

Samia Yefsah, avocate

Mourad Bouzelha, militant politique

Anis Kermiche, particulier

Aliane Kholfa, citoyen

Hassiba Khorsi, retraitée

Abdelghani Belmadi, employé

Rachid Doufene, militant associatif

Tahar Anares, militant associatif

Eveline Chevalier, défenseuse des droits humains

Azwaw Chemrouk, membre de Riposte Internationale

Lalaoui Djamila, enseignante et journaliste

Younes Aoues, universitaire et militant démocrate

Nouar Bellil, militant pour la démocratie

Hamou Merzouk, journaliste et militant politique

Lila Boutagho, médecin et militante démocrate

Mokrane Ouaret, écrivain et chroniqueur

Boucif Mohamed Boudiaf, militant du mouvement des chômeurs à El Bayedh

Madjid Belkai, coordinateur national des jeunes progressistes du RCD

Yacine Rezgui, militant politique

Ahmed Manseri, défenseur des droits humains

Mounira Amine-Seka, journaliste

Lyes Hakem, président du bureau RCD Europe

Mohand Hadj-Larbi, directeur de production cinéma

Sofiane Akmouche, militant RCD Europe

Yacine Akmouche, militant politique

Bilal Limam, avocat

Mohamed Redha Laidi, militant du RCD

Adnane Hamama, ingénieur et militant politique

Sabah Chemlal, manager

Nasser Yanat, médiateur social et culturel

Farid Cheboub, commerçant

Dalil Makhloufi, animateur radio

Tafsut At Lhadj, juriste et présidente de la Ligue kabyle des droits humains (LKDH)

El-hachmi Bahamida, membre fondateur Izmulen Droits At Mzab

A.B. Achoura, professionnelle dans l'événementiel et membre du Collectif Debout l’Algérie

Karim Allouache, membre Debout l’Algérie

Mouloud Aouaz, ingénieur expert et membre du Collectif Debout l’Algérie à Montréal

Fatiha Benabdelouhab, membre du Collectif Debout l’Algérie

Jamal Berber, ingénieur télécom et membre du Collectif Debout l’Algérie Nabila Berhouni, prepa Bachelor européen en communication, militante associatif et membre du Collectif Debout l’Algérie

Nassira Boucherit, cadre dirigeante et membre du Collectif Debout l’Algérie Rhône Alpes

Noël Boussaha, rédacteur web, militant associatif et membre du Collectif Debout l’Algérie Angoulême

Tawfik Djafari, architecte et membre du Collectif Debout l’Algérie à Marrakech

Yannis Fridi, étudiant et membre du Collectif Debout l’Algérie

Sid-Ali Ghanem, étudiant et membre du Collectif Debout l’Algérie

Nawel Guelimi, médecin anesthésiste et membre du Collectif Debout l’Algérie

Sofiane Ghozlane, élu municipal et membre du Collectif Debout l’Algérie Ferroudja Hamrouni, étudiante et membre du Collectif Debout l’Algérie

Skander Machane, chirurgien dentiste et membre du Collectif Debout l’Algérie à Alger

Yamina Mahmoudi, responsable de Association accompagnement vieillissement et membre du Collectif Debout l’Algérie

Lyria Mekedem, étudiante et membre du Collectif Debout l’Algérie

Saïd Mekedem, architecte et membre du Collectif Debout l’Algérie à Bejaia

Sara Mekedem, étudiante et membre du Collectif Debout l’Algérie

Akli Mellouli, adjoint au maire de Bonneuil et membre du Collectif Debout l'Algérie

Faïza Menaï, fonctionnaire et membre du Collectif Debout l’Algérie

Mourad Noui, ingénieur et membre du Collectif Debout l’Algérie

Saïda Ouchikh, membre du Collectif Debout l’Algérie

Abdel Rahmani, membre du Collectif Debout l’Algérie et membre de Parti politique l’Union pour le changement et le progrès France (UCP)

Ferriel Sa, membre du Collectif Debout l’Algérie

Sélima Saadi, membre du Collectif Debout l’Algérie, conseillère départementale de Moselle et adjointe au maire de metz

Sabi Bou, médecin et membre du Collectif Debout l’Algérie

Madjid Sahraoui, professeur des écoles à Paris et membre du Collectif Debout l’Algérie

Nadir Saifi, parlementaire au Sénat Français et membre du Collectif Debout l’Algérie

Nadia Salem, journaliste et membre du Collectif Debout l’Algérie

Azzedine Seba, membre de l’UCP France et membre du Collectif Debout l’Algérie

Ghizlane Sofiane, conseiller municipal et membre du Collectif Debout l’Algérie

Anissa Tibah, membre du Collectif Debout l’Algérie

Jamila Zidelmal, professionnelle du tourisme et membre du Collectif Debout l’Algérie

Imene Lamari, docteur vétérinaire

Omar Bouraba, militant ACDA

Ryad Abkari, responsable marketing et communication

Boualem Akkache, ex-coordinateur régional centre des retraités militaires

Mohand Belkacemi, ancien animateur MCB (USTA)

Ahmed Djenadi, auteur, réalisateur et animateur télé

Fatah Razik Ferroudj, blogueur et militant démocrate

Farida Bouchenaf, militante féministe

Ahmed Farradji, retraité de l'éducation

Mohand Ghermine, humaniste

Rahma Kachenoura, enseignante à l'Université de Tizi-Ouzou

Souad Omri, médecin

Karim Lhadj Mohand, journaliste

Ahmed Guellaz, citoyen

Jugurtha Zoubiri, militant démocrate

Aomar Halit, retraité

Karim Ziane, artiste peintre

Oussaid smail, citoyen

Sarah Derriche, ingénieur informatique

Mehraz Hocine, élu dans une assemblée communale et fonctionnaire retraité

Menad Si Ahmed, climatologue et expert des Nations Unies

Youcef Habbi, retraité

Hamid Moualhi, artiste parolier

Achour Medjkoune, militant politique

Youcef Ait Mouloud, comédien et metteur en scène

Moussa Hamiaz, syndicaliste

Hacene Yal, citoyen

Nabil Aissat, diplômé

Tarik Djouab, citoyen engagé

Adel Boucherguine, journaliste

Madjda Addou, journaliste

Nabil Sahli, militant démocrate

Tahar Zouranene, maître de conférences à l’université de Bejaia

Said Belkadi, journaliste

Djamel Saidouni, journaliste indépendant

Fawzi At yexlef, militant indépendantiste

Omar Dahmoun, cinéaste

Anis Ferdjallah, entrepreneur

Ali Bourai, enseignant

Amina Ahmed Belabed, comédienne

Dihya Braik, militante féministe

Arezki Ibersiene, journaliste

Halima Yakdoumi, militante féministe

Ouerdia Haddad, architecte

Khaled Boussadia, étudiant à la Faculté de Médecin de l’université d’Annaba et militant Berberiste et démocrate

Dr Hamid Challal, économiste et membre fondateur de Riposte Internationale

Djamal Lalileche, membre de la Laddh

Hicham Belala, ingénieur

Idir Saoudi, promoteur de spectacles culturels

Lamine Ainouche, militant démocrate

Mokraoui Saïd, citoyen

Souilah Mourad, auteur

Amira Haddadi, étudiante

Omar Boukebout, commerçant

Aissa Hocine, juriste et élu progressiste

Ahmed Touati, citoyen

Idir Zadi, hôtelier et militant indépendantiste

Amirouche Amalou, ingénieur d'Etat

Mohamed Bounehar, défenseur des droits humains

Abderahmane Mammeri, DEA en génie civil

Hacene Ait Tayeb, militant démocrate

Massinissa Boulalla, étudiant en langue et culture Amazigh

Kamel Touati, ingénieur pétrolier

Nacer Zenia, réseau santé Montréal

Lila Bouchenaf, militante des droits humains et féministe

Hakim Ziri, citoyen

Bouaichi Sami, logisticien

Mohand Redaoui, journaliste

Amokrane Ouldsaid, militant politique

Sophia Meziane, féministe et avocate

Hadj Aissa Kouzzi, militant Jil Jadid

Lakhdar Chadli, chercheur

Mo Kaidi, défenseur des droits humains

Massinissa Bensaddek, militant politique

Aziz Malki, expert en électrophysiologie IC

Kahina Rabahi, chef de réception à l’entreprise maritime Algérie Féries

Redouane Lemdani, manager d'entreprise

Lynda Mahiddine, féministe

KAHINA Hammoudi, journaliste

Amirouche Hamid, citoyen

Fadéla Mialet, fonctionnaire de l'État

Samia Haddouche, militante de l'Algérie libre

Mahmoud Iboudghacem, chirurgien dentiste

Wiame Awres, féministe et pharmacienne

Mouhous Azeddine, enseignant à l’universitaire de Tizi-Ouzou

Amirouche Ait Hamouda, entrepreneur

Anissa Moussa, retraitée

Hakym Khobzaoui, militant indépendantiste

Idir Ouachek, défenseur des droits humains

Djamila Rabia, citoyenne

Damia Louldji, chef de projet dans une boite de communication

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire